Horaires de l'aéroport urbain de Genève

Résumé: autorisations, interdictions, exceptions, dérogations

  • Certains décollages permis entre 22h et 24h
    • Pas de décollages entre 24h et 6h
  • Certains atterrissages permis entre 22h et 24h
    • Pas d’atterrissages entre 24h et 5h

EXCEPTION (attention! il ne s’agit pas d’une “dérogation” mais de période de grâce)

  • En cas de retard sur l’horaire, décollage / atterrissage autorisé jusqu’à 0h30

« Retard sur l’horaire”, ça veut dire quoi?

Le vol est planifié avant l’heure limite (p.ex. 21h50) mais n’a pas pu respecter la planification. Ceci est typiquement le cas quand le vol cumule des retards pendant ses périples pendant la journée, et est néanmoins autorisé à atterrir/décoller en dehors de ces heures.

Vols tardifs autorisés

Cela veut dire que les vols qui nous dérangent ou qui nous réveillent dans les premières heures de la nuit sont le plus souvent tout à fait légaux.

Rotation courte

Une des causes des cumuls de retards est le temps de rotation trop court (p.ex. 30 minutes) appliqué par certains lignes aériennes.

Engagement de l’aéroport

Le Directeur de l’aéroport a assuré maintes fois dans la presse et les médias qu’il est tout à fait conscient des soucis des riverain.e.s et qu’il va travailler sur la question des retards. Reste à voir ce qu’il arrive à faire.

Valeur des plaintes

Nos plaintes ont de la valeur en ce qu’elles maintiennent la pression sur l’aéroport et des autorités cantonales pour prendre en compte la qualité de vie de ceux et celles qui restent au sol sous les avions.

Détails: Extrait de la réglementation fédérale

Ordonnance sur l’infrastructure aéronautique (OSIA)

Art. 39a Restrictions pour des vols commerciaux sur les aéroports nationaux de Genève et Zurich

Les décollages sur les aéroports nationaux de Genève et Zurich sont:

a.
autorisés entre 22 heures et 24 heures:
1.
pour les vols commerciaux d’une distance de plus de 5000 km sans escale avec des avions dont les émissions ne dépassent pas l’indice de bruit 98;
2.
pour les autres vols commerciaux avec des avions dont les émissions ne dépassent pas l’indice de bruit 96;
b.
interdits entre 24 heures et 6 heures.

Les atterrissages de vols commerciaux sur les aéroports nationaux de Genève et Zurich sont:

a.
autorisés entre 22 heures et 24 heures et après 5 heures;
b.
interdits entre 24 heures et 5 heures.

Les avions qui ont un retard sur l’horaire sont autorisés à décoller ou à atterrir jusqu’à 0 heure 30 au plus tard.

Tranche 5h-6h

L’aéroport prétend souvent qu’il «renonce» à l’usage de la tranche 5h-6h, comme s’il faisait une fleur aux riverains, et ce au nom d’une «croissance qualitative».

La réalité est un peu différente car les décollages avant 6h sont simplement interdits par la loi fédérale. Donc la direction de l’aéroport ne peut pas se vanter de faire une sorte de sacrifice héroïque à cet égard.

Nous sommes néanmoins dûment reconnaissants du choix que l’aéroport a fait d’exclure les atterrissages entre 5h et 6h.

Couvre-feu

L’ARAG prône un couvre-feu qui garantirait les 8 heures de sommeil recommandées par l’Organisation mondiale de la santé, soit au moins de 22h à 6h.

Signez la pétition de la CESAR (Coalition environnement et santé pour un transport aérien responsable) pour un couvre-feu entre 22h et 7h à tous les aéroports de la Suisse.

A Zürich l’introduction d’un couvre-feu entre 23h et 6h n’a pas empêché l’augmentation constante des bénéfices de l’aéroport.