Ministère de la Vérité

Gel de vols en soirée à Zurich: la réalité

Par 30 août 2018 Pas de commentaire

Bruit admissible régulièrement dépassé

Le 26 juillet 2018, nous avons appris (RTS, entre autres) que l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) prend des mesures contre les nuisances sonores en soirée à l’aéroport de Zurich. Le trafic va être gelé au niveau actuel pour que le bruit n’augmente plus à partir de 22h, une première pour Zurich. « Cette décision a été prise sur la base d’un rapport qui nous a été fourni par l’aéroport de Zurich, qui montre que le niveau de bruit admissible est régulièrement dépassé en soirée », expliquait Antonello Laveglia, porte-parole de l’OFAC.

L’objectif serait de permettre la réduction des retards dûs aux limites de capacité qui sont presque atteintes. « Geler les créneaux horaires devrait nous permettre de réduire les atterrissages et les décollages qui se produisent en retard et de permettre un meilleur respect des horaires que ce qui se passe actuellement », précisait M. Laveglia.

Entraver le développement?

L’aéroport de Zurich regrette cette décision, estimant que le plafonnement des horaires nocturnes va limiter son développement. Pourtant il n’a rien à craindre. Selon le communiqué de presse de l’OFAC

« Afin toutefois de permettre à l’aéroport de Zurich de se développer conformément à ce que prévoient le rapport sur la politique aéronautique et le plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique (PSIA), l’OFAC envisage de redéfinir les limites d’exposition au bruit admissibles la nuit .»

Rien de plus simple !

Changer les règles du jeu

Mais cette « solution » ne devrait pas nous choquer. C’est déjà prévu dans la fiche PSIA de Genève (Décision 4) que, si les immissions de bruit dépassent « notablement et durablement » (= sur 3 ans !!) les limites admissibles, l’aéroport devra prendre les mesures nécessaires pour que le cadre légal soit respecté. Pourtant, si ces mesures se révèleraient impraticables pour des questions d’ordre technique, opérationnel ou économique, l’exploitant proposera un nouveau bruit admissible !

Seul espoir, la décision sur les immissions de bruit admissibles est opposable par les tiers (PSIA, explications, p. 29) – Ouf! on croyait que tout était perdu!

De toute manière, lors de l’AG de la CARPE le 22 mars 2018, l’OFAC a pris soin d’annoncer qu’il n’envisageait pas de modification des horaires à notre aéroport urbain.

Mobilité douce

Laisser un commentaire