L’hybris est une notion de la Grèce antique qui se traduit souvent par « démesure ». C’est un sentiment violent inspiré des passions, particulièrement de l’orgueil. Les Grecs lui opposaient la tempérance et la modération. Dans la Grèce antique, l’hybris était considérée comme un crime, une faute fondamentale. C’est la tentation de démesure ou de folie imprudente des êtres humains, tentés de rivaliser avec les dieux. Une personne est coupable d’hybris en voulant plus que la juste mesure que le destin lui a attribué. Cela vaut en général de terribles punitions. Une telle âme perdue semant le chaos sera bientôt rattrapée et châtiée par la juste colère des dieux.

Le châtiment de l’hybris, par les dieux, est la némésis, qui fait se rétracter l’individu à l’intérieur des limites qu’il a franchies. Si l’hybris est donc le mouvement fautif de dépassement de la limite, la némésis désigne le mouvement inverse de la rétractation vengeresse.

Et si on remplaçait « les dieux » par « la planète »… ?

Laisser un commentaire